samedi 13 mai 2017

Trois nouvelles pensionnaires


Depuis quelques jours le "chicken tractor" a  de nouvelles locataires. 
Leur présence familière nous manquait car voilà plus d'un an que la dernière de nos poules, Marguerite, s'était fait croquer par le renard.
Un peu choquée par cette perte, j'avais voulu laisser passer un peu de temps avant d'en reprendre.

Voici donc "Lady" la Sussex fermière (poule blanche avec un collier noir), "Choupette" poule Belle Bleu de France (poule grise bleutée) et "Coquette" poule Coucou (avec les plumes comme des écailles).
Pas de races anciennes cette fois-ci, j'ai pris des pondeuses fermières. 

"Lady" 
"Choupette" 

"Coquette" pas toujours coopérative pour se laisser prendre en photo
Après plusieurs jours à refuser de sortir elles ont enfin trouvé (ou retrouvé) leurs instincts et nous les voyons depuis hier gratter l'herbe à la recherche de graines ou de vers de terre.

Maintenant on attend avec impatience les oeufs frais! 

le chicken tractor que nous déplaçons tous les jours
pour que les poules aient une nouvelle parcelle à gratouiller

lundi 1 mai 2017

Rétrospective avril


Drôle de mois que ce mois d’avril, un peu comme si le film était passé à l’envers, avec au commencement de belles journées chaudes et ensoleillées et une fin de mois catastrophique avec des gelées monumentales.

 Le jardin a été touché, mais il est trop tôt pour tirer des conclusions. Je reviendrai sur cet épisode et ses conséquences plus tard. Pour l’instant je photographie les dégâts, j'observerai l’évolution des sujets les plus touchés sur une période plus longue.

Je ne résumerai pas ce mois à ce seul évènement car nous avons eu de très longues et belles floraisons, sans doute favorisées par l’absence de pluie. 

Le jardin cultivé et le sauvage nous ont livré chacun leurs scénettes. 



Dans la cour, le rosier de "Banks" dont c’est la deuxième année d’existence a presque complètement couvert la surface du mur qui lui était dédiée. Même s’il a peu fleuri, ses jolis pompons jaune doux  se sont ouverts pendant plus d’un mois. Le céanothe "Repens" avec lequel il est associé est un peu en retard et fleurira en mai.


Aux abords de la maison les stars incontestées sont les tulipes, je ne me lasse pas de leur superbe floraison. De concert les jolies benoites ont également animé les massifs.



La pivoine arbustive « Duchesse de Morny » nous a offert une quinzaine d’énormes fleurs, chaque année qui passe la rend plus belle encore.



Les lilas embaument et dans le verger les floraisons des fruitiers ont permis aux abeilles de butiner malgré le manque d’eau. Ici avril a surtout été très sec avec seulement un ou deux millimètres de pluie tombée. La grosse averse d’hier soir vient à point nommé pour relancer les floraisons.






Premier essaim capturé cette année.



Sur les ruches les hausses sont installées avec deux semaines d'avance, on espère que les abeilles vont récolter plein de miel de printemps. 






Dans la prairie les faisans se promènent matin et soir en empruntant les chemins que nous traçons dans l’herbe. 



Les mésanges bleues ont fait leur nid dans un des nichoirs de la cour et nous suivons leurs allers retours incessants pour nourrir leurs petits. Je garde également un œil sur Nougat le chat, qui miaule d’excitation en les voyant passer.





mercredi 12 avril 2017

De retour de week-end...



De retour de week-end, le jardin n'est plus le même. Avec le beau soleil et les températures presque estivales il a pris son envol. Les tulipes sont superbes, leur floraison remplit la cour de couleur. Enfin le retour de l'opulence.

"princesse Irène"


méli-mélo de tulipes violettes "Magic Lavender" et "Diamant bleu"

tulipes "Purple Pion"

tulipe frangée "Santander"

tulipes "New Design"

J'avais oublié combien les nouvelles pousses de buis sont jolies avec ce vert doré. Il y a quelques années j'avais vainement tenté de retrouver la variété. Mais les buis que j'avais achetés et qui pourtant lui ressemblaient, débourraient bleuté. J'ai du les arracher. Depuis je les bouture lire l'article sur le bouturage des buis
Hélas, j'ai déjà trouvé quelques chenilles de pyrale du buis, je vais devoir être très vigilante cette année.


Le massif de la pergola est tout pimpant avec les tulipes "Maureen" et "Négrita", le début de la floraison des benoites et la fin des véroniques umbrosa "Georgia Blue".

"Maureen" la blanche et "Négrita" la violette



Plus loin c'est la très belle pivoine arbustive "Duchesse de Morny" qui a ouvert ses premiers boutons. La floraison va être somptueuse.




La viorne lantane qui survit sous l'ombre sèche des noisetiers fleurit pour la seconde année. Cette fois j'espère que ma petite Sarah qui aime tant jouer avec les bâtons épargnera ces inflorescences.


Le fothergilla avec ses fleurs étonnantes en forme de goupillon a pris le relais de l'amélanchier, de la viorne burkwoodii et des magnolias dans le massif des abeilles.


Les arbres fruitiers se couvrent de fleurs et résonnent d'un profond bourdonnement, ce sont les abeilles qui butinent sans relâche. On espère une bonne récolte de miel...




Le fond de la prairie couvert jusqu'alors de violettes, vibre maintenant du jaune des coucous qui sont chaque année plus nombreux puisque nous les laissons se ressemer.


De retour de week-end, le jardin et le sauvage qui nous entourent ont encore évolué, la continuité dans le mouvement.
Seul le banc inerte, témoigne de la permanence.