La floraison des rosiers

Rosa Rubrifolia (ou Rosa Glauca)
Les rosiers sont enfin en fleurs. La cour est superbe. "Mme Isaac Péreire" (rose), "Clématis" (rouge rosé) et "Coupe d'Hébé" (rose encadrant l'arche) grimpent contre le mur de la grange. Pour les accompagner la très jolie clématite "Fond Memories" déploie ses grands pétales. 



Puis on longe le grand massif créé il y a deux ans qui court tout le long de la façade de la maison. Il n'est pas achevé, il manque les vivaces et les buis en bordure sont minuscules. Mais les rosiers ont déjà une belle ampleur.

De là on chemine jusqu'au massif nord avec devant lui le massif créé à partir de la lasagne cet hiver. Les rosiers y sont encore tout petits.

"perle Orléanaise" accompagnée par une campanule poscharkyana
"Ghislaine de Féligonde" à gauche et "Fantin Latour" devant, au fond on aperçoit
les petites fleurs violettes de "Veilchenblau" et sur la droite les pompons de "Paul Transon"
Le long de la palissade orientée au nord, en ombre découverte, Ghislaine de Féligonde (jaune chamois), Fantin Latour (rose pale),Veilcheblau (violet) et Paul transon (abricot) se portent à merveille. 

A leur pied des boutures de buis plantées il y a quatre ans.



Dans le massif de la pergola, les buissons ont pris le relai des grandes lianes et les accompagnent dans un méli-mélo de formes et de couleurs.



Tout cela ne va durer qu'un temps, les orages et la pluie annoncés pour bientôt vont sans doute en précipiter la fin.



Mais heureusement il nous reste les photos pour nous souvenir avec exactitude de la beauté fugace des floraisons.



les fleurs mauves de "Lanvender Friendship"

détail d'une des milliers de fleurs de "Violetta"


Commentaires

  1. Quel beau jardin vous avez: je me régale de vos photos et associations!
    A très bientôt!
    sophie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sophie
      Je vous retourne le compliment, j’adore votre jardin !
      A bientôt
      Bénédicte

      Supprimer
  2. C'est magnifique ! J'aime beaucoup ces rosiers grimpants sur le mur dessinant des formes arrondies, créant ainsi un joli rendu d'ensemble ! Bon dimanche :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,
      Ce rendu n'est pas le fruit du hasard, il résulte de 2 choses : le rosier rouge rosé (Clématis) est un rosier liane et a des tiges souples ce qui permet de le conduire sur le mur comme on veut et c'est également le résultat de la taille et du palissage réalisés cet hiver.
      Je suis ravie que ça vous plaise.
      Bon dimanche

      Supprimer
  3. C'est vraiment splendide. Très jolies associations.
    La lasagne est un superbe moyen pour avoir de beaux massifs, la terre est belle et souple, on voit nettement la différence
    . La campanule qui accompagne Perle orléanaise est ravissante , je ne connaissais pas.
    Bonne semaine!

    RépondreSupprimer
  4. Je découvre le rosier liane Clématis qui est vraiment superbe.Je suis assez fan de ce genre de rosier qui s'adapte à tous les terrains.J'ai quelques uns en commun avec toi ,récents de cet hiver comme Lavender Friendship et Ghislaine de Féligonde. Veilchenblau a eu du mal à s'installer depuis trois ans mais ça y est , il est bien parti maintenant.La patience , la patience!
    Bon week end

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Maryse,
      Clématis est un de mes favoris.
      Si tu as de la place et puisque tu fais partie de ceux qui "osent" planter des rosiers non remontants, je te le conseille.
      C'est d'ailleurs le sujet de mon nouvel article.
      Bon week end à toi aussi

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

articles les plus consultés

La bouture à l’étouffée

Les championnes du régime sans eau

Rétrospective juillet : des floraisons à foison!

Paul transon, un gentil géant.

Aménagement de la cour, épisode 2 : la mise en oeuvre sur le terrain

Le sentier aux bassines (le bois jardiné 2)

Le jardin sauvage

Rétrospective mars : émergence

Un an ensemble