samedi 26 septembre 2015

Balade matinale au jardin,


Voilà, l’automne est arrivé. Les jours raccourcissent mais nous laissent encore le temps de flâner au jardin. Les pluies de fin août sont arrivées à point et ont sauvé les vivaces moribondes, elles ont donné envie aux rosiers léthargiques de se réveiller. Si le beau temps continue, nous auront ici une belle remontée d’autant plus que les asters se sont invités à la fête. La lumière est si belle le matin, tamisée par la brume qui s’élève, l’herbe est constellée de milliers de gouttelettes de rosée, lapins et faisans gambadent devant nos yeux. Les mésanges se rapprochent de la maison et viennent de nouveau déjeuner dans le seau à compost.

Des photos qui se passent de commentaires.












les discrètes poules faisanes dans la lumière du matin, elles reviendront ce soir pour dormir

dimanche 20 septembre 2015

Récoltes de miel...



une abeille sur une aubépine

ouverture de la ruche
Les abeilles c’est l’affaire de Gilles, mon mari, moi je ne m’approche pas des ruches.
Me sentir entourée d’un nuage bourdonnant est chez moi une source de peur profonde.

Gilles a un autre ressenti avec elles.
Chez lui pas d’angoisse, pas de stress, il sait rester calme en leur présence, malgré les piqures, car la moindre erreur est sanctionnée de manière cuisante.

Cette année, surmontant mes réticences, je suis allée le photographier lors de la récolte du miel d’été.

prélèvement des cadres dans les hausses
Tout d’abord, il enfume les ruches pour calmer les abeilles. En effet, persuadées qu’un incendie se trouve à proximité elles vont se nourrir de miel pour prendre des forces et déménager la ruche. Le miel a un effet apaisant sur elles. Gilles peut alors ouvrir la ruche sans « trop » de risques et prélever le miel stocké dans les hausses, c’est la partie qui sert de grenier à provisions pour les abeilles.

après la récolte, les hausses sont ôtées il ne reste plus que les corps de ruche


En route pour l'extraction
Plus tard on l’extrait des cadres en désoperculant à l’aide d’un couteau et en plaçant ceux-ci dans une centrifugeuse.

Le miel est récupéré, filtré et laissé au repos quelques jours. On ôte ensuite la mousse qui s’est formée dessus, un peu comme pour les confitures.

Après il suffit de mettre en pot et de déguster…


Cette année  2015 extrême au niveau de la météo a finalement été bonne, nous avons pu faire trois récoltes.

 le désoperculage
la centifugeuse et le miel
qui coule en bas
Nos ruches sont sédentaires, nos miels sont donc issus de la flore que nous avons dans le jardin et les alentours.



Il y a le miel de printemps, blanc, doux et crémeux récolté mi-mai ; puis le miel d’acacia, liquide et subtil. Enfin aux alentours du 15 août nous avons récolté le miel d’été, plus corsé aux accents de garrigue.

En termes d’aspect et de gout ces trois miels sont très différents. Pourtant ils proviennent des mêmes ruches sur un seul et même terroir.

Les fleurs butinées selon les saisons ne sont pas les mêmes : aubépine, marronniers, érables, arbres fruitiers et colza au printemps. L’été ce sont les tilleuls, le sainfoin, la luzerne, le mélilot, le trèfle, les troènes et les thyms qui sont visités. Pour l’acacia, la récolte est aléatoire car elle dépend de plusieurs facteurs météorologiques, il doit faire chaud (plus de 18 °C), sans gelées matinales, sans pluie et sans vent pendant cette période. Il est parfois difficile d’avoir tous ces facteurs réunis au moment de la floraison, la récolte est aussi affaire de chance…

Une grande diversité de floraison, voilà donc pour moi un excellent prétexte pour planter encore plus de fleurs et d’arbres, merci les abeilles…

les trois miels : de gauche à droite le miel de pritemps blanc et opaque , le miel d'acacia liquide et doré et
le miel d'été ambré 

vendredi 4 septembre 2015

Des roses, des roses, des roses…


Je leur avais consacré une page entière de mon blog. Mais je n’étais pas vraiment satisfaite de son contenu.
Je l’ai donc retravaillée pendant mes vacances. J’y ai ajouté la liste de tous les rosiers présents au jardin avec de nombreuses photos et quelques appréciations.

Voilà, je vous invite à la consulter : les Roses

Je ne l’ai pas ouverte aux commentaires. En fait, je ne sais pas si c’est utile.

Qu’en pensez-vous ?
Bonne lecture.