lundi 27 juin 2016

Paul transon, un gentil géant.


Cet hybride de Wichuraiana est l’une des plus célèbres créations de la maison Barbier d'Orléans en 1900 avec "Albéric Barbier" et "Albertine". Voilà quelques années qu’il est planté au jardin.
C’est un grand rosier certes, d’un côté ses charpentières mesurent environ 6m et de l’autre 4 ou 5; mais il n’est pas dense et touffu comme un rosier liane. Il n’est absolument pas envahissant. Ses longues tiges souples permettent de le conduire un peu partout.

de très longues charpentières
Ce qui me plait chez lui avant tout c’est la forme si particulière de sa fleur. Certains la décrivent comme ressemblant à un dahlia, je n’ai pas trouvé mieux pour caractériser l’imbrication de ses pétales. 


J’adore son coloris changeant qui va du rose avec une petite touche de corail au rosé pale, variant en fonction du stade d’ouverture  et de l’exposition. Les fleurs se présentent seules ou par petits groupes de trois ou quatre et à l’ouverture totale elles mesurent environ 7 cm. Elles ont un léger parfum. La floraison dure un bon mois, par contre le rosier défleurit plutôt mal nécessitant un nettoyage des fleurs fanées après floraison.





 la taille de nettoyage s'impose... encore plus cette année
Paul Transon est donné pour être remontant mais ne le fait pas chez moi et de toute façon la remontée des Wichuraiana est peu importante, juste quelques fleurs en fin d’été. Mieux vaut le considérer comme un non remontant, vous ne serez pas déçus.



Au jardin il est planté à quelques mètres d’un grand bouleau et le long de la palissade exposée au nord. Il y a mieux comme situation pour un rosier! Malgré tout il s’en sort plutôt bien, il est sensible à l’oïdium, mais rien de très prononcé. Je l’ai associé à Vielchenblau et le contraste de ses pompons rosés dans les grappes de fleurs violacées est très joli.

Paul Transon près du bouleau (on voit le tronc sur la gauche)
et derrière un batiment qui lui cache le soleil
En conclusion, si vous avez un grand jardin plantez-le il est tellement gracieux. Si vous avez un petit jardin, plantez-le également. Paul Transon se palisse facilement vous pourrez l’utiliser en fonds de massif et se servir de ses longues tiges pour souligner le faîte d’un muret par exemple ou encore habiller une tonnelle.



18 commentaires:

  1. J"ai planté ce rosier il y a 1 an au pied d'un vieux lilas. J'aimerai qu'il y développe ses rameaux. Pour l'instant, il ne pousse pas beaucoup et quand je vois vos photos, je ne suis pas sure qu'il remplisse sa fonction. Tanpis, j'adore ses roses et son parfum...
    Bonne semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,
      Il faut sans doute lui laisser un peu de temps, les lilas ont des racines superficielles importantes et il est difficile de pousser à leur aplomb.
      Bonne soirée

      Supprimer
  2. Il est très beau.
    S'il ne remonte pas, c'est sans doute parce qu'il est trop à l'ombre.
    Bises et bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Sylvaine,
      Oui il est effectivement très à l'ombre.
      L'avez-vous planté chez vous?
      Bonne soirée

      Supprimer
  3. Un rosier que j'adore et que j'aurai un jour dans ma maison de campagne un jour...à la retraite lorsque j'aurai du temps à en revendre !
    Chez toi il est superbe ainsi courant le long du mur ...
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Jacqueline,
      Ses roses me font craquer et ce n'est pas lui qui me donne le plus de fil à retordre... Ses longues tiges souple se palissent aisément...
      Bises

      Supprimer
  4. Bonjour Béné,
    c'est vrai que Paul Transon est un beau rosier. Je l'avais dans mon précédent jardin. Il était plus touffu que le tien et souffrait d'oïdium car je l'avais planté trop serré et trop près d'une palissade. Il a besoin de respirer.
    Comme tu dis, on ne peut pas vraiment parler de remontée car les dernières fleurs sont insignifiantes. Il faut l'apprécier au printemps.
    Belle journée à toi,
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Alix,
      Je te confirme qu'il à besoin d'air. Il est moins sensible à l'oïdium depuis que nous avons élagué les bouleaux en ôtant leurs branches basses sur environ 4 mètres de haut.
      Le mien pousse tout en longueur car il va chercher le soleil. Chez toi avait-il beaucoup de charpentières?
      Bises

      Supprimer
    2. Le mien était au soleil donc il ne cherchait pas la lumière. Issu de bouture, il avait eu une pousse buissonnante avec quelques charpentieres et une belle ramification. C'était un liane maîtrisable !

      Supprimer
    3. merci Alix, tu me confirmes ce que je pense de ce rosier, il est tout à fait maîtrisable même en plein soleil.
      Bises

      Supprimer
  5. Un rosier très séduisant, mais qui ne restera pas aussi docile à mon avis!
    A mon avis, il se développera beaucoup plus dans les années à venir, il parait avoir peu de secondaires "pour le moment".
    En tout cas, un coloris chaud et une fleur si séduisante!
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Sophie,
      Je pense qu'il restera comme il est...
      Il entamme tout de même sa septième année. Il est tout en longueur et émet de nouvelles pousses d'un mètre cinquante à 2 mètres sur les tiges déjà existantes, on dirait qu'il s'allonge.
      Sans doute son exposition mi-ombre l'oblige-t-il à être comme ça. Mais ceux que j'ai vu ailleurs ne m'ont pas laissé le souvenir de rosiers indomptables.
      En fait je voudrais qu'il grandisse encore un peu car je le ferai courrir sur les grilles bleues qui entourent la cour. Ce que je n'avais absolument pas prévu au départ, ne croyant pas qu'il en arriverais là.
      Bises

      Supprimer
  6. Sa rose est très belle mais les rosiers trop grands comme celui-ci me font peur. Je n'ai pas de structure à lui offrir dans mon petit jardin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Lulu,
      Tu as raison, il ne faut jamais sous estimer un rosier... Ceux qui sont prévu pour pousser à 5 mètres le font de toute manière les tailler ne changera rien.
      Dans mon premier jardin j'avais prévu de mettre le rosier liane "Apple Blossom" sur une arche, certe assez large et solide, mais je me battais tous les ans contre ce beau rosier car je voulais absolument le rattacher et lui avait décidé de pousser comme bon lui semblait.

      Mais Paul transon n'est pas comme ça...
      Tu peux utiliser ses longues tiges pour souligner une barrière en bois, par exemple, il est aisé à conduire. Il faut juste savoir qu'il est grand et qu'il faut mieux avoir 5 mètres de barrière pour le faire courrir...
      Pour Paul Transon tu vois, je pense qu'il y a une place dans les petits jardins si on réfléchi bien à l'endroit ou on va le mettre et à ce qu'on va en faire...
      Bonne soirée...

      Supprimer
  7. Un rosier que je trouve très beau et que j'admire souvent sur les blogs, mais si je devais choisir peut-être prendrais-je quand même Albertine même si elle est réputée très piquante !Perso je lui trouve plutôt une ressemblance avec la pivoine plutôt qu'avec le dahlia. Beau dimanche Bénédicte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Maryline,
      J'ai également Albertine, planté il y à 3 ans, j'attends qu'il ait dépassé les 3 mètres pour en parler.
      Albertine, c'est la classe! mais il est moins souple, c'est un rosier plus dense.
      Je te confirme, elle est pleine d'épines...
      Un dimanche passé à jardiner non stop...
      Bises

      Supprimer
  8. Merci pour ce focus qui risque d'ajouter un choix supplémentaire dans ma "wish-list". Nous sommes sur le point de signer le devis d'un paysagiste et nos haies de lauriers palmes devraient tomber cet automne. Je planterai ensuite les lierres qui formeront la toile de fond, et je pense ajouter des grimpants voire des lianes, l'automne suivant. J'ai peur que mes massifs souffrent mais je suis aussi enthousiaste à la pensée des nouvelles possibilités qui vont se faire jour.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Florence,
      Ravie de t'avoir parlé de ce bel orléanais, j'ai une immense affection pour les hybrides de wichuraiana et Paul Transon est vraiment superbe.
      Ton projet me plait beaucoup, des lianes en fonds de massif c'est du boulot mais qu'est-ce que c'est beau. Bravo, tiens moi au courant de l'avancée de ton chantier. Je suis sùre que ce sera très réussi.
      Bises

      Supprimer