Rétrospective avril


Drôle de mois que ce mois d’avril, un peu comme si le film était passé à l’envers, avec au commencement de belles journées chaudes et ensoleillées et une fin de mois catastrophique avec des gelées monumentales.

 Le jardin a été touché, mais il est trop tôt pour tirer des conclusions. Je reviendrai sur cet épisode et ses conséquences plus tard. Pour l’instant je photographie les dégâts, j'observerai l’évolution des sujets les plus touchés sur une période plus longue.

Je ne résumerai pas ce mois à ce seul évènement car nous avons eu de très longues et belles floraisons, sans doute favorisées par l’absence de pluie. 

Le jardin cultivé et le sauvage nous ont livré chacun leurs scénettes. 



Dans la cour, le rosier de "Banks" dont c’est la deuxième année d’existence a presque complètement couvert la surface du mur qui lui était dédiée. Même s’il a peu fleuri, ses jolis pompons jaune doux  se sont ouverts pendant plus d’un mois. Le céanothe "Repens" avec lequel il est associé est un peu en retard et fleurira en mai.


Aux abords de la maison les stars incontestées sont les tulipes, je ne me lasse pas de leur superbe floraison. De concert les jolies benoites ont également animé les massifs.



La pivoine arbustive « Duchesse de Morny » nous a offert une quinzaine d’énormes fleurs, chaque année qui passe la rend plus belle encore.



Les lilas embaument et dans le verger les floraisons des fruitiers ont permis aux abeilles de butiner malgré le manque d’eau. Ici avril a surtout été très sec avec seulement un ou deux millimètres de pluie tombée. La grosse averse d’hier soir vient à point nommé pour relancer les floraisons.






Premier essaim capturé cette année.



Sur les ruches les hausses sont installées avec deux semaines d'avance, on espère que les abeilles vont récolter plein de miel de printemps. 






Dans la prairie les faisans se promènent matin et soir en empruntant les chemins que nous traçons dans l’herbe. 



Les mésanges bleues ont fait leur nid dans un des nichoirs de la cour et nous suivons leurs allers retours incessants pour nourrir leurs petits. Je garde également un œil sur Nougat le chat, qui miaule d’excitation en les voyant passer.





Commentaires

  1. toujours aussi beau ton jardin ...j'adore la mésange ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,
      merci, tu es super gentil. Les prises de vues que fait Gilles, mon mari montre ce qui est joli à regarder. J'ai aussi des coins beaucoup moins beaux. C'est un jardin en devenir, il est tout jeune.
      Moi aussi la mésange me fait craquer, Gilles s'est posté longtemps devant le nichoir pour la prendre en photo.
      Bonne soirée

      Supprimer
  2. Bonjour Bénédicte...Très belles photos , en particulier la première...Qu'est ce ...? Bon 1er mai

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,
      C'est un cognacier du japon : chaenomeles superba "Cameo". Je l'ai planté au départ pour faire une haie fleurie, le problème c'est qu'il est tellement beau comme ça que je ne le taille pas. Du coup ma haie ne ressemble à rien. Peut être faudra-t-il que je le déplace ailleurs?
      Bonne soirée

      Supprimer
  3. Très belle ambiance! Nous avons vu passer un essaim au dessus de notre pré gourmand hier...c'était une première. J'adorerais avoir des ruches moi aussi, mais il n'y a hélas pas assez de place au jardin.
    *un doux premier mai*
    Cécile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Cécile,
      Surtout si vous connaissez un apiculteur, appelez le pour qu'il récupère l'essaim. Les ruches c'était un souhait de Gilles, mon mari, depuis elles ont pris beaucoup d'importance dans notre vie. Elles président à nos choix botaniques et nous vivons à leur rythme.
      Bonne soirée

      Supprimer
  4. Décidément le gel a donc touché aussi le centre de la France. J'espère que tu n'as pas trop de dégâts. C'est vrai qu'Avril a joué un film à l'envers. Ici on passe du plein été au printemps pluvieux. En fait, cela tombe à pic car les plantations tardives vont pouvoir s'enraciner en douceur.
    Adorable ton rosier de Banks, je l'ai en blanc.
    Bises Béné

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Alix,
      Oui on a été touchés, sans doute pas autant que dans certaines régions mais les dégats sont notables, je pense que certaines plantes ne fleuriront pas. On verra. Et chez toi le gel a-t-il frappé?
      Ce week end aussi il a plu ici et il était temps...
      Bises

      Supprimer
  5. Quelles jolies photos Bénédicte !
    Les floraisons vont bon train chez toi. Les benoites sont belles, il faut que mon jardin en adopte . Nougat, gare à toi si tu touche aux mésanges !
    Ici aussi nous en avons une nichée. Bonne soirée et belle semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Jacqueline,
      J'avoue je viens d'attraper la collectionnite des benoites, j'en avais déjà 5 variétés au jardin et j'en ai acheté 4 autres à St Jean de Beauregard...
      Bises

      Supprimer
  6. Des merveilles chez toi, et de beaux accords, feuilles-fleurs ou entre feuillages. Les petites bêtes comme les plus grosses sont heureuses chez toi. Bravo. Bonne semaine. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Florence,
      Avril a été fort en floraisons, parfois le hasard aide un peu...
      Bonne semaine

      Supprimer
  7. C'est vrai que cela avait bien commencé... et j'étais presque prête déjà à ronchonner à l'idée de sortir arrosoirs et tuyau et paf! même ici en bordelais, le gel est passé par chez nous ! incroyable n'est ce pas un 25 avril! Les dégats ne sont évidemment que superficiels mais vont compromettre récoltes et floraisons et cela c'est toujours un peu dommage ! Banks au nord de la loire ? tu me diras qu'ici, il est mal exposé et pourtant il n'a rien subi la semaine passée alors que son voisin, un vitex est grillé .. nous aurait on menti? le banks serait il plus résistant qu'annoncé... belle semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Hélène,
      Ici aussi, je me désespérais de voir la sécheresse s'installer dès le mois d'avril. Heureusement que la pluie de ces derniers jours a rempli les cuves et arrosé copieusement le jardin.
      Le banks est planté contre un mur exposé au sud, dans un immense bac c'était le seul endroit chez moi où il serait abrité des fortes gelées. Pour l'instant ça fonctionne, mais c'est tout récent, à voir d'ici quelques années.
      J'ai planté un vitex agnus castus cet automne, mais pour l'instant il n'a pas débourré...pourtant il n'a pas l'air crevé, est-ce un tardif?
      Bonne semaine à toi aussi.

      Supprimer
  8. Que j'aime ce rosier de Banks Lutea ! il est au jardin mais il a été grignoté par des chevreuils ou des rabbits et depuis il a un peu de mal à grandir mais il est toujours là , je me demande si je ne vais pas en tenter une bouture car je ne suis pas certaine qu'il se développe vraiment. C'est si beau, naturel, plein de surprises chez toi Bénédicte j'adore aussi ces touffes rondes de centaurées en la prairie et la phacélie autour des ruches.Peux-tu me dire quelle est la plantoune à la jolie fleur rose sous la photo de la tiarelle stp ? Un cornus ? On dirait pourtant des boutons de roses ! Belle semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Maryline,
      ça faisait 10 ans que j'en rêvais de ce Banks. Il a poussé comme un fou alors qu'il n'est planté que depuis 1 an : quatre ou cinq grosses charpentières qui sont déjà à 2 m de haut. Mais il est planté dans un bac avec un mélange d'humus provanant d'une lasagne que j'avais mélangé à la terre existante. Bref il adore! et son voisin le céanothe à triplé de volume lui aussi.
      Quand aux fleurs qui t'ont tapées dans l'oeil, il s'agit de la sublime floraison... des cognaciers! Eh oui pour l'instant pas de coings mais des fleurs... Comme quoi les fruitiers c'est utile... et beau...
      Bises et bon week end

      Supprimer
  9. Je crois qu'à ST jean nous avons été nombreuses à craquer pour les benoites .Je les ai plantées juste hier au retour de nos vacances. Certaines se ressemblent bien entre elles et j'ai bien noté noms et emplacement pour les comparer.Cette pivoine a vraiment l'allure d'une noble Duchesse !Les pivoines sont vraiment des fleurs qui m'évoquent les jardins d'antan .Je les aime particulièrement.Dis donc, tu les as bien éduqué les faisans chez toi , ça ne rigole pas !!!(sourire ). Bises Bénédicte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Maryse,
      J'aimais déjà les benoites avant mais là je crois que je suis tombée dans la collectionnite aigue! Je les ai plantées également et je les regarde tous les matins illuminer mon massif.
      J'aimerais te dire que les faisans m'obéissent, en fait c'est beaucoup plus simple, ils détestent marcher dans les herbes hautes... Alors ils suivent nos petits chemins, les perdrixs et les chats le font aussi. Finalement il n'y a que les enfants qui me le font pas!!!
      bises et bon week-end pluvieux

      Supprimer
  10. Waouw, Béné, tes dernières photos de la prairie avec cette allée tondue tout en courbe, et les deux touffes de bleuets, et puis la ruche, j'adoooore! C'est vraiment superbe! Les faisans ne s'y trompent pas!
    Et bravo pour les clichés des mésanges! J'ai beau les avoir guettées longuement, je n'ai jamais eu une photo aussi réussie! Un nouvel essaim, c'est encore plus de miel ça! ;)
    Et puis alors, cette pivoine, somptueuse!
    Que de belles floraisons! Les geums, le rosier de 'Banks', le doux lilas... Malgré le gel, ou autres déboires, chaque saison a ses merveilles!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

articles les plus consultés

Les championnes du régime sans eau

Rétrospective juillet : des floraisons à foison!

Paul transon, un gentil géant.

Aménagement de la cour, épisode 2 : la mise en oeuvre sur le terrain

La bouture à l’étouffée

Le sentier aux bassines (le bois jardiné 2)

Le jardin sauvage

Rétrospective mars : émergence

La floraison des rosiers

Un an ensemble