Articles

Affichage des articles du juin, 2017

Ma vie en rose

Image
Depuis la deuxième quinzaine du mois de mai les rosiers ont commencé leur floraison. C'est l'époque de l'année que je préfère, l'apogée du jardin.
Les rosiers, pour l'instant, sont principalement plantés dans la cour devant la maison et autour de la pergola qui elle aussi jouxte notre habitation. Sur nos 5000 m2 très peu d'espaces sont consacrés aux roses. Par contre ils sont densément plantés.

Je vous fais visiter.


Notre premier massif créé le long du mur de la grange est également un des premiers à fleurir avec la belle et capiteuse "Mme Isaac Pereire", ici au premier plan.
Au fond un rosier qui était là avant nous : "Coupe d'Hébé" avec sa floraison rose et parfumée également.



Puis "Clématis" se met à fleurir et tout s'embrase.


A son opposé le long de la palissade en bois un massif plantés de rosiers costauds supportant l'ombre et la sécheresse.


Vue de l'autre côté:


Il y a également d'autres rosiers merveille…

Rétrospective mai : en attendant les roses

Image
En attendant les roses, les massifs me paraissent vides, les floraisons des autres plantes ne parviennent pas à me faire oublier celles que j’attends.

En attendant les roses; astrances, ancolies et aulx fleurissent en pointillé et assure le spectacle sans  parvenir toutefois à couvrir la cour de leurs tâches colorées.









Pourtant cette année dans la cour un changement majeur s’est produit : l’arrivée de la couleur orange. C’est presque chez moi une révolution car je n’aime pas cette couleur que je trouve violente. Mais au fil du temps elle s’est imposée à moi, beaucoup de mes massifs de rosiers sont composés dans les tons roses et blancs et finissent par m’ennuyer à la longue. Habituellement je leur adjoins une touche de rouge framboise (comme le rosier « Clématis » par exemple pour lire l'article qui lui est consacré cliquez sur ce lien) afin de réveiller l’ensemble. Mais je n’aime pas me répéter.


L’année dernière j’avais planté ce rosier couleur corail « Margo Koster » dont je ne…