Ma vie en rose


Depuis la deuxième quinzaine du mois de mai les rosiers ont commencé leur floraison. C'est l'époque de l'année que je préfère, l'apogée du jardin.
Les rosiers, pour l'instant, sont principalement plantés dans la cour devant la maison et autour de la pergola qui elle aussi jouxte notre habitation. Sur nos 5000 m2 très peu d'espaces sont consacrés aux roses. Par contre ils sont densément plantés.

Je vous fais visiter.


Notre premier massif créé le long du mur de la grange est également un des premiers à fleurir avec la belle et capiteuse "Mme Isaac Pereire", ici au premier plan.
Au fond un rosier qui était là avant nous : "Coupe d'Hébé" avec sa floraison rose et parfumée également.

"Mme Isaac Pereire" détail

"Coupe d'Hébé" 

Puis "Clématis" se met à fleurir et tout s'embrase.

Au premier plan des pavots somniferum, sur le mur de la grange de gauche à droite :
Mme Isaac Pereire, Clématis et quelques fleurs de Coupe d'Hébé. 

A son opposé le long de la palissade en bois un massif plantés de rosiers costauds supportant l'ombre et la sécheresse.

Au centre rosier rose foncé "Alexis Lepère" et derrière lui le jaune doux de "Buff beauty"

Vue de l'autre côté:

Au premier plan "Lavender dream", sur la palissade "Vielchenblau" violacé
et "Buff beauty" au second plan

Il y a également d'autres rosiers merveilleux qui fleurissent avec générosité comme la sublime "Ghislaine de Féligonde".

Les boutons de "Ghislaine de Féligonde" sont orangés, la fleur s'ouvre abricot pâle et termine blanche


Entre ces deux pôles, un long massif d'environ 13 mètres longe la maison et s'arrête devant la porte de la cuisine. Pour ne pas paraître trop monotone il est divisé en trois parties avec chacune des thèmes de couleurs différents.

Le massif le long de la maison (elle se situe à droite sur la photo) dans sa quasi totalité,
au fond le massif de la grange.

Tout d'abord le massif pourpre-rose-blanc dit le massif des sanguisorbes car j'adore ces vivaces et je les ai plantées massivement à cet endroit.


"Radium" rose dragé et "Minerva" rose violacé
en compagnie d'une sanguisorbe et d'une clématite recta
"Jeanne d'Arc" un des premiers polyanthas en fleurs

"Minerva" et sanguisorbe

"Mlle Marcelle Gauguin"

Puis, délimité par la petite allée en tomettes, le massif blanc dans lequel sont plantés les rosiers "Avon" en  1/2 tige, "Yvonne Rabier" et "Diamant".

Au premier plan le rosier "Insolite" rose violacé, derrière lui "la rosée" jaune pâle,
 en haut à droite "Martin des senteurs" puis sur la gauche "Eileen Low"
le rosier "Avon" en 1/2 tige au centre du massif blanc

Puis vient le massif des véroniques.

Au premier plan le rosier" Eleein Low", "reine des Violettes" dans le fond du massif est couvert de fleurs
Les vivaces du massif des véroniques sont choisies dans les tons bleu-violet et associées à d'autres de couleur jaune-orange.


Malgré ma réticence à utiliser l'orange, ce coin terne auparavant, est maintenant un de mes endroits préférés grâce à l'ajout de ce coloris par petites touches.





Puis, pour cadrer la vue de la porte de la cuisine le massif dit "de la lasagne" car à défaut de lui trouver un nom, c'est à cet endroit que j'ai testé pour la première fois la culture en lasagne. Il n'est séparé du massif de la palissade que par une allée de pelouse.

"Orléans rose" bien résistant planté à quelques mètres seulement
d'un grand bouleau
Pour l'instant c'est un massif dans lequel les pavots somniferum, les delphinium vivaces ou annuels et les campanules tiennent compagnie aux rosiers, il est plus spontané que les autres.



"octopus" la campanule s'est bien multipliée


Puis nous allons quitter la cour pour aller nous abriter à l'ombre des rosiers en fleurs sous la pergola.

La très belle floraison de "Neige d'avril"... en mai...

"Mme Solvay" une création d'André Eve qui refuse de dépasser les 2 mètres
alors qu'elle devrait recouvrir une bonne partie de la pergola; cette belle prend son temps.


Des petits nouveaux aussi, comme "Climbing Jackie" rosier grimpant repéré à Sanguerhausen ou encore "Maxime Corbon" dont je rêvais depuis tant d'années.

"Climbing Jackie" ressemblant à "Mlle Cécile brunner clb"
mais avec un cœur jaune orangé

"Maxime Corbon" impossible à décrire tant son colori est changeant

un autre cliché de "Maxime Corbon"
Mais voila, notre visite s'achève, il est temps de se dire au revoir et à bientôt...


Commentaires

  1. Magnifique Bénédicte. J'auraisvoulu en voir encore mais il va falloir attendre le prochain article!
    J'admire clematis, ce superbe liane chaque fois que tu nous le montre. Il est bien séduisant aussi ce orleans rose. Tu sais combien j'aime les polyanthas.
    A très bientôt!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Sophie,
      Clématis est en effet un de mes chouchous et je lui pardonne volontiers son absence de remontée tant sa floraison est longue et belle. J'ai choisi Orléans Rose même si j'ai déjà beaucoup de polyanthas de cette couleur car je connais sa résistance et à l'endroit où il est planté, c'est à dire à quelques mètre d'un bouleau immense, c'était nécessaire. Il tient ses promesses.
      Chez toi c'est Enfant d'Orléans qui me fait rêver, je crois que j’essaierai de le planter dans une bassine haute ou dans une grande jardinière. Je suis entrain de réfléchir à tout cela. ..
      Je suis également une inconditionnelle des polyanthas.... surtout des Orléanais...
      A bientôt

      Supprimer
  2. Merci pour cette superbe balade ,un jardin de toute beauté .
    Félicitations .
    Emmanuelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,
      La ballade n'est pas longue mais j'espère au fil du temps allonger celle-ci.
      Bonne soirée

      Supprimer
  3. Dès l'entrée, dès le portail, on entre dans un autre monde, un monde qui doit sentir particulièrement bon !
    Aude.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Aude,
      Je ne sais pas si c'est un autre monde, en tout cas c'est le mien fait de massifs stricts d'où sort un joyeux fouillis (rigueur et folie)
      Que serait jardin sans odeurs? certains de mes rosiers sentent divinement bon, la rose comme on peut s'il attendre mais pas seulement : "Neige d'Avril" a une odeur étonnante, poivrée et délicieuse.
      Il y a aussi des helicrysum au milieu de mes massifs et une odeur de curry flotte parfois certains soirs. Les chèvrefeuilles, les origans et les menthes apportent aussi leur contribution...
      Et bien sur je rêve une pouvoir planter un jour un arbre à caramel... (cercidiphyllum japonicum).
      Bonne semaine

      Supprimer
  4. Des rosiers costaud qui supportent l'ombre sèche .Ai je bien lu ? Voilà qui me séduit , forcément !J'avais déjà noté Buff Beauty mais pas Alexis Lepère.Maxime Corbon a vraiment bien fleuri pour sa deuxième année .Je suis raide dingue de ses tonalités. Bises sous une canicule qui grille les fleurs en moins d'une journée. Certaines clématites sont desséchées malgré mes soins .Le vent chaud n'épargne rien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Maryse,
      En ombre découverte sèche "Lavender Dream" résiste bien et j'ai également planté "le Cid" un rugosa orléanais il y a deux ans. Il faut plus de temps à ces rosiers pour s'installer et donc être un peu plus patient.
      Maxime Corbon me rend dingue aussi, j'attends avec impatience qu'il prenne de l'ampleur.
      La canicule est très éprouvante ici dans l'orléanais. Pour l'instant pas trop de dégâts mis à par les floraisons qui grillent et la jardinière qui promène ses arrosoirs à longueur de temps.
      Bises

      Supprimer
  5. C'est fou les variétés de roses... de toutes celles que tu as cité à part neige d'avril et Ghislaine, je n'en connaissais aucune..mais c'est tout le bonheur des blogs : on va de découvertes en découvertes ! sauf qu'ici les roses ne font pas toujours bon ménage avec la chaleur ... tu imagines ! pour nous le temps des roses c'est avril -début mai .... c'est pour cela que je n'en croyais pas mes yeux chez nos amis duo de voir toute cette opulence...quelle belle journée ! à refaire n'est ce pas... je t'embrasse... hélène rouge cabane(je suis obligée de me mettre en anonyme car les autres champs me sont refusés ... )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Hélène,
      Toi en anonyme! quelle blague !!!
      Si mes noms de rosiers ne te disent rien c'est normal. En créant ce jardin j'ai aussi décidé d'un parti pris : il sera dédié aux roses anciennes d'obtention orléanaise. Ce n'est pas que je n'aime pas les autres rosiers mais j'ai décidé de mettre ceux-là en valeur. ça me semblait aller de soit.
      Les rosiers sont encore en fleur ici, c'est fou ce décalage par rapport à chez toi... Maintenant avec la canicule les délicats pétales grillent et les floraisons ne durent pas ... Dommage certains rosiers vont fleurir comme des météores...
      La journée chez les Duojardin a été merveilleuse, je crois que je n'ais pas touchée terre, tout était parfait : le jardin, les rencontres, le temps.
      Au plaisir de se retrouver.
      Bises

      Supprimer
  6. Waouh magnifique jardin ! On rêve , on en voudrait encore ! Et tout semble en bonne santé . Bravo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Dominique,
      En fait je n'ai pas tout montré, il y a deux autres massifs en préparation dans la cour. Un que je viens de planter cet hiver mais il n'y a que les rosiers, je planterai les vivaces et les bulbes à partir de cet automne. Dans l'autre il y a des tomates et des poivrons car c'est un futur massif pour plantation des rosiers cet hiver.
      Tout est relativement sain, un peu d'oïdium (mais je le contient avec des pulvérisations à base de lait écrémé) et les feuilles commencent un peu à jaunir avec les températures élevées de cette semaine et la fin des floraisons.
      Merci pour les encouragements.
      Bonne soirée

      Supprimer
  7. Bonjour Bénédicte,
    merci pour ces belles photos! Voudrais-tu bien nous montrer ce qu'est devenue ton arcure? J'ai suivi ton idée ce printemps, et j'ai eu, en effet, une multitude de fleurs sur des branches que j'aurais dû couper faute de place.
    Merci bcp encore pour ton inspiration!
    Cordula

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Cordula,
      En fait on l'aperçoit un peu sur la photo n°17. Mais "Reine des violettes" a du mal avec la chaleur et cette année elle a fleuri pendant la semaine aux températures caniculaires. Les roses se sont flétries très vite donc peu de photos d'elle.
      Je vais rechercher dans mes photos en stock si j'en ai une où on la voit mieux.
      Je suis ravie que l'arcure ait bien fonctionné chez toi.
      Bon jardinage

      Supprimer
  8. Quel jardin magnifique! Encore une belle découverte, je m'abonne tout de suite afin de ne rien louper...
    A bientôt, Véro

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Véro,
      Bienvenue dans mon univers.
      A bientôt alors

      Supprimer
  9. Quel beau jardin avec les fleurs magnifiques. J'adore toutes ces photos qui me donnent envie vraiment. Merci pour le partage. Bonne continuation!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir et bienvenue,
      Joli nom évocateur de contrées lointaines et d'invitation au voyage... Venez-vous d'aussi loin que le laisse entendre votre pseudo?

      Supprimer
  10. Merci vraiment Bénédicte pour cette promenade au pays des merveilles. Quel plaisir ce bain de roses ! On voit bien qu'elles profitent de soins attentifs et éclairés ! Puis grâce à toi nous en voyons plus sur l'allure, le port des rosiers. La forme et la couleur de la fleur sont importants certes, mais ne font pas tout. Maintenant que la pluie arrose à ma place et me ramène à l'intérieur, j'en profite. Je rêve aussi devant tes pavots !
    Beau week-end. Bises

    RépondreSupprimer
  11. Françoise de Marilles30 juin 2017 à 19:39

    Ravissantes photos ! Un bel ensemble de parterre. Je ne connais que la moitié des rosiers présenté. Je suis donc très amusée de découvrir tous ces rosiers. Tout à l'air en excellente santé. j'aime beaucoup les mélanges de couleurs sans contrastes trop violents. Bravo et Merci pour le beau reportage. Vivement le prochain !!

    RépondreSupprimer
  12. Ce sont juste trop belles ces fleurs, très colorées et vivantes, je suis sûre que vous avez un très beau jardin.
    Je suis très ravie de connaître votre blog et aussi joie de regarder ces belles photos.
    Bonne journée!!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

articles les plus consultés

Les championnes du régime sans eau

La bouture à l’étouffée

Rétrospective juillet : des floraisons à foison!

Paul transon, un gentil géant.

Aménagement de la cour, épisode 2 : la mise en oeuvre sur le terrain

Le sentier aux bassines (le bois jardiné 2)

Le jardin sauvage

Rétrospective mars : émergence

La floraison des rosiers

Un an ensemble